Des amies spéciales et uniques

  • 0
Des amies nouveau genre...

Des amies spéciales et uniques

Category : Relations , Vie de famille

L’amitié ne s’apprend pas dans un livre:  c’est l’instinct qui nous la fait découvrir.

(Les Beaux Proverbes)

Il y a quelques mois, j’avais écrit un billet sur la place qu’occupait l’amitié au travers de ma vie de famille (L’amitié au travers de la vie de famille).  C’est un lien privilégié et exceptionnel que je vis avec mes amis(es) qui font partie de la vie de mes enfants et la mienne.

Au début du mois d’août, j’ai eu la chance de discuter avec deux mamans et amies qui ont su, malgré les préjugés et barrières, développer un lien privilégié entre elles. À mes yeux, celui-ci est tout simplement merveilleux et unique.

Je vous explique.  Véronique est l’ex-conjointe de Jocelyn, tandis que Caroline est la conjointe actuelle de celui-ci, vous me suivez?  Autre explication.  Véronique est la maman de 3 enfants qu’elle a eus avec Jocelyn et Caroline, la belle-mère de ceux-ci. Vous comprenez mieux?

À travers ce billet, je voulais faire comprendre ce qui faisait d’elles de si bonnes amies et comment peut-on vivre avec ce lien à tous les jours.

Amies spéciales et uniques:

Moi:  « Comment vous êtes-vous rencontrées? »  Caroline:  « En 2007, j’ai commencé à travailler au Carrefour. »  Véronique:  « Quand j’avais des pauses, j’allais magasiner là. »

Moi:  « Quels sont les éléments déclencheurs de ce lien? »  Véronique:  « Moi, je pense que ça glisser.  C’est sûr que là vu qu’elle sort avec Joc, on se voit à toutes les semaines.  Caroline:  « Y’avait un bon lien entre nous deux en partant.  J’ai toute vu les enfants grandir.  J’ai eu peur.  Quand j’ai commencé à le fréquenter (Joc), avant qu’elle sache que c’était moi, j’ai eu peur que ça brise le lien que j’avais avec elle. » Véronique: « Moi, j’étais assez contente que ça soit elle. »

Moi:  « Avez-vous un ou des secrets? »  Véronique:  « On a un peu la même manière d’élever les enfants.  Caroline:  « On se ressemble beaucoup. » Véronique: « On va dans la même direction. »

Moi:  « Comment réagissez-vous face aux préjugés? »  Caroline:  « C’est une fierté pour moi.  On est chanceuse.  Moi, de nature, ce que les autres pensent de moi, ça me dérange pas.  Tout le monde de mon entourage trouve ça juste « WOW! ».  J’ai pas vraiment de jugement, plus intriguée. »  Véronique:  « Je parlais justement  au téléphone avec mon amie tantôt.  Pis, je lui disais que je venais te rencontrer.  Elle m’a dit:  « T’es bizarre.  Moi, la mère des enfants (elle, c’est la belle-mère) me dirait: « On vas-tu prendre un café? »  Moi, je lui répondrais qu’elle est folle. »  Ben moi, je lui dirais que ça va me faire plaisir. »

Moi:  « Quelles sont les réactions de vos conjoints sur votre relation? »  Caroline: « Maintenant, je pense que là, il l’accepte.  Au début, il trouvait ça bizarre.  Il ne comprenait pas pourquoi je me tenais avec Véro.  Maintenant, ça facilite les choses. » Véronique:  « Pour Richard, ça ne le surprend pas du tout.  Bref, je ne lui ai jamais poser la question, C’est comme naturel. »

Moi:  « Qu’est-ce que cette relation apporte pour les enfants et vous? »  Caroline: « Je suis chanceuse, car elle a trois bons enfants (nés avec Jocelyn).  Au début, quand les enfants arrivaient chez nous, ils m’appelaient « maman ».  C’était important pour moi, oui c’est correct que tu m’aimes beaucoup, mais maman, c’est Véro.  Je ne voulais pas que, je ne voulais pas prendre sa place.  J’ai ma place de belle-mère.  C’est important pour moi, qu’il sache la différence.  J’étais pas l’aise. » Véronique:  « Non, pis je ne sens pas que tu prends ma place. »  Caroline:  « On fait des voyages de sport ensemble.  On embarque tout le stock et on part avec les petits.  On se dépanne et s’aide. »  Véronique:  « Les enfants sont tellement chanceux.  Ils ont une bonne belle-mère et un bon beau-père.  Tu sais, ça pourrait tellement être différent.  C’est pas comme ça partout.  C’est rassurant et sécurisant pour eux. »  Caroline:  « Quand s’est quoi de majeur, on s’appelle.  Si les enfants ont des sorties ou des activités à l’école, je vérifie toujours auprès de Véro si elle peut y aller.  Sinon, j’y vais. »

Selon des penseurs de différentes époques, il y aurait trois types de relation basées sur l’amitié.

  • La famille: père, mère, frère, soeur, etc.;
  • Les amis(es) venant de notre enfance: école, voisins(es), etc.;
  • Les nouveaux:  collègues, nouvelles rencontres, voisins.

À mon avis, il ne devrait pas avoir de types de relations.  Seulement le plaisir d’être avec ceux et celles qui font partie de notre vie.  Ne vous sentez surtout pas dans l’obligation de justifier votre relation amicale avec l’ex ou la conjointe.  C’est à vous d’en décider.

Amies un jour, amies pour toujours!


About Author

Isabelle Lajoie

Maman de 2 magnifiques amours d'ado. Éducatrice en CPE; diplômée du Collège Laflèche à Trois-Rivières en 1994. En 2015, fondatrice et créatrice de Soutien Parental, un site offrant du soutien aux familles tout en répondant à leurs besoins selon l'aspect nécessitant l'aide.

Suivez-nous!