Où trouver un Spa familial???

Profiter d’un Spa santé en famille

« Aucune sommes d’argent et aucun succès ne vaut plus que le temps passé avec ta famille.

(Les Beaux Proverbes)

Mercredi 10 août, je profitais d’une journée spéciale avec des membres de ma famille. Un petit moment de pur bonheur et de beauté.  Accompagnée de ma belle filleule, ma tante et ma cousine, nous étions au Spa Natur’eau situé à Mandeville. Petite région près de Joliette.  J’aurais aimé que ma fille m’y accompagne. Malheureusement, elle n’avait pas l’âge requis.  J’ai répertorié une liste de Spas qui offrent la possibilité à la famille de profiter soit du Spa ou/et d’un massage.

Spa à faire en famille:

  • Spa Natur’eau (Journées familiales):  Tous les dimanches de 10 heures à 13 heures 30, allez profiter d’un moment de détente avec vos enfants (entre 7 et 15 ans). De plus, un menu pour enfant est offert au bistro.  N’oubliez pas de réserver.
  • Zen Beauté Spa Urbain (Auberge Gouverneur Shawinigan):  Choisissez entre ces trois forfaits.  Forfait, C’est ta fête! (pour enfant).  Votre enfant peut, pour son anniversaire, se faire dorloter avec un massage suédois à la gomme balloune (30 minutes) et obtenir un deuxième soin (30 minutes) à son choix (soin du visage, pédicure, manucure ou soin corporel à la gomme balloune).  Enfin, quoi de mieux qu’on bon sac rempli d’une variété de jujubes pour garder le sourire à votre enfant.  Vous voulez profiter du Forfait Parent-Enfant?  Vous recevez un massage suédois (60 minutes) pendant que votre enfant relaxe (30 minutes) tout en recevant son massage suédois. Un deuxième soin (30 minutes), au choix de votre enfant (soin du visage, pédicure ou manucure) sera offert.  De plus, un sac de jujubes viendra combler la journée de votre enfant.  Aussi, l’Auberge vous propose un repas midi pour parent – enfant.  Enfin, sélectionné le Forfait Fête d’enfants (4 enfants). Un choix de soins (massage suédois, soin du visage, pédicure, manucure ou soin corporel – 30 minutes), un gâteau de 6 morceaux (vanille ou chocolat) avec breuvage accompagné d’un cône rempli de jujubes de toutes sortes viendront remplir l’anniversaire de votre enfant.
  • Auberge du Lac Taureau:  30 – 60 minutes pendant lesquelles votre enfant se fait dorloter tout en recevant un massage détente.
  • Relaxarium (Hôtel le Georgeville):  Profiter des vendredis à 2 avec l’Aquatik Club.  De plus, si vous optez pour un massage (60 à 90 minutes) la séance Neuro Spa (30 minutes) est gratuite.  Vous pouvez choisir seulement l’accès à l’Aquatik Club (accès gratuit avec soins/services).
  • Kinipi Spa et Bains Nordiques:  Faîtes l’expérience des bassins à remous chauffés, bassins froids, massothérapie, sauna ou hammam pour se sentir revigorer.
  • Auberge Le Baluchon:  Votre enfant peut profiter d’un massage suédois (30 – 60 minutes), avoir accès au spa et découvrir un endroit enchanteur.
  • GEOS Spa Sacacomie (Hôtel Sacacomie):  Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, goûtez au plaisir de relaxer au grand air.  Découvrez

Enfin, il est préférable de vérifier l’âge pour l’admissibilité de votre enfant au Spa, aux soins offerts, les tarifs et la disponibilité de ceux-ci.  De plus, selon l’âge de votre enfant, il se peut que vous deviez l’accompagner (tandem) pour un soin ou pour l’accès au Spa.  Certains Centres de santé exigent un âge minimum pour l’accès au Spa et/ou soins.

Un moment de détente, ça fait du bien!


Nancy et sa nouvelle vie familiale...

L’accident qui changea ma vie familiale

Category : Vie de famille

« Les erreurs on ne peut les changer, mais on peut les réparer. »

(Nancy Guillemette)

Vous connaissez Speedy Gonzales, « la souris la plus rapide de tout le Mexique« ?  On la retrouve dans les dessins animés des Looney Tunes (Warner Brothers).  Voilà comment je surnommais Nancy du temps où elle « était » éducatrice au même CPE que moi.  Oui, « était« !  Malheureusement, le soir du 5 mars 2010, un tragique accident (Trois-Rivières 911) est venu tout chambouler.  Le traumatisme crânien qu’elle a subi changea à tout jamais sa personne, mais aussi sa vie familiale.

Après 3 semaines dans le coma, un séjour à l’hôpital (à la suite de son réveil) et 9 mois (« Le temps d’une grossesse! » comme elle me dit si bien) au Centre de Réadaptation InterVal de Trois-Rivières, la nouvelle Nancy prit son envol.  Non, sans les conséquences dues à l’accident.  Malgré tout, ce qui m’impressionne d’elle, c’est sa force, son optimiste et sa détermination.  Comment fait-elle pour avancer avec son traumatisme alors que certains(es) d’entre nous sommes effondrés au moindre petit obstacle?

Je voulais puiser de son énergie et son courage pour rédiger ce billet.  Je voulais qu’il soit source d’inspiration et de motivation devant ce qu’elle a accompli pour rendre sa vie familiale meilleure.

Ma vie familiale:

Moi:  Décris-moi comme se passait ta vie de famille avant l’accident, t’en souviens-tu?  Nancy:  « Je faisais beaucoup d’activités avec mes filles.  J’aimais cuisiner avec elles.  Je m’impliquais dans tout ce que je pouvais.  À Noël, j’aimais faire des gâteries et des boîtes cadeaux.  Passer du temps en famille, c’était important pour moi.  Je voulais que mes filles s’impliquent elles aussi »

Moi:  Ta vie familiale pendant ton séjour à l’hôpital et ta réadaptation, comment était-elle?  Nancy:  « Inexistante! »  J’étais pas là.  J’ai dû tout réapprendre depuis le début comme un enfant.  Parler, manger, écrire, etc.  Je ne pouvais pas faire les devoirs avec ma plus vieille.  Un jour, je me suis rendu compte que ma fille pouvait lire.  Ma plus jeune a régressé et s’est accrochée à sa soeur.  Elle n’avait plus de modèle féminin à la maison.  J’étais disparu pour les filles.  J’ai vu mes filles pour la première fois à la fête des mères. Elles ne réalisaient pas le changement de personne ou de mère. »

Moi:  À ton retour à la maison, beaucoup de changements ont suivi.  Qu’est-ce qui s’est passé?  Nancy (non sans larmes):  « Ça été très, très dure.  Je n’étais plus la même qu’avant.  Je devais réapprendre à vivre avec la nouvelle Nancy.  Je n’arrivais plus à faire les choses comme avant.  Tout me prenait beaucoup plus de temps.  On m’a voler du temps, voler des moments de qualité.  La vie m’a été volée. Ce n’était pas facile non plus pour mes filles.  Parfois, elles me disait:  « C’est plate!  Tu ne peux plus courir après moi. »  On m’a volé tout ce temps.  Je ne peux pas le reprendre.  Je suis devenue une autre personne, une autre mère.  Mes filles ont dû apprendre à vivre avec une nouvelle mère. »

Moi:  En plus, de ton accident, tu as vécu une séparation.  As-tu eu de l’aide? Comment as-tu surmonté ce moment?  Nancy:  « Je n’aurais jamais réussi sans le soutien et l’aide de ma soeur et mes parents.  Ils ont été présents à chaque moment depuis l’accident.  Ma soeur a cru en moi malgré mon traumatisme. C’est à ma soeur que je dois l’organisation.  Elle a mis sa vie et ses rêves sur la glace pendant ma réadaptation.  Ma soeur et mes parents ont été d’un grand soutien.  J’ai de la chance, car c’est pas tout le monde qui pourrait en dire autant.  Ma soeur a su faire face à la machine afin que mes filles soient avec moi lors de la séparation.  Je voudrais remercier ma soeur, mes parents, mon parrain Bertrand, ma tante Diane, l’éducatrice de ma fille, Sylvie Bourassa, et tous les membres du CPE, Le Petit Forgeron.  Aie!  C’est pas tout le monde qui peut avoir un congélateur rempli de nourriture faite maison ou acheter pour t’aider.  En plus, vous veniez me voir à toutes les semaines (Oui, c’est vrai! Nous ne voulions laisser une journée sans visite.).  Vous m’apportiez du café (Nancy m’avait dit:  « Oh! Un café.  Ici, le café goûte l’eau de vaisselle.).  C’est d’ailleurs à ce moment que son père, qui était présent au moment de la remarque, passa prendre du café au Tim Horton à chaque visite.  En plus, j’avais du chocolat et plein de gâteries.  J’avais pris du poids. Pas grave.  J’avais rien d’autre à faire. J’en profitais.  Mais, j’aurais tellement de monde à remercier que la liste serait longue. »

Moi:  Quelle est ta philosophie de vie, maintenant?  Nancy:  « Pas de problème sans solution!  Les solutions ne viennent pas tout de suite, mais elles arrivent. »

Moi:  Y a-t-il des aspects positifs suite à l’accident?  Nancy:  « Oui.  C’est comme une deuxième vie.  Je sais des choses que je ne savais pas avant.  Je sais ce que les enfants vivent quand ils apprennent.  Je peux améliorer ma qualité de vie, mes connaissances et ne pas faire les mêmes erreurs que dans ma première vie. »

Discuter avec Nancy, c’est toute une leçon de vie, de courage et de persévérance. D’ailleurs, elle veut tant aider les gens que nous avons conçu, avec son aide, un billet sur les outils utiles pour les gens qui ont subi des traumatismes, mais qui peuvent (comme Nancy le dit si bien) être utilisés par le commun des mortels. Voici le lien pour accéder au billet:  9 Outils pour améliorer sa vie.

Profitez de vos moments familiale!

N.B.:  Ce texte à été écrit initialement par Isabelle Lajoie pour En mode FAMILLE.com


Comment améliorer sa vie???

9 outils pour améliorer votre vie

Category : Vie de famille

« Aider des gens, c’est un sentiment égoïste.  Car faire du bien, ça fait du bien à toi. »

(Nancy Guillemette)

Lors de mon entretien avec Nancy (L’accident qui changea ma vie familiale), celle-ci me parlait des outils qu’elle utilisait pour améliorer sa vie et développer sa mémoire. Des outils qui pourraient être utilisés par n’importe qui peu importe sa condition.

Nancy a pour but d’aider les autres personnes qui ont subi de graves traumatismes et d’en faire profiter au maximum de gens.  Pour elle, c’est valorisant, ça lui permet d’améliorer sa vie et d’apprendre.  Elle en profite pour diriger les gens et les référer vers les organismes nécessaires.

Outils pour améliorer votre vie:

  • Laisser un message sur sa boîte vocale:  Je demande au gens de me rappeler ou je le fais moi-même afin de laisser un message sur ma boîte vocale.  Comme ça, je peux prendre une note et l’inscrire au bon endroit par la suite (agenda ou autres).
  • Avoir à portée de main un agenda/calendrier familial:  J’inscris tous mes rendez-vous ou ce qui est important dessus.  Ça me permet de voir ce qui est prévu pour la journée.
  • Programmer un horaire journalier détaillé:  Je me prépare un plan de la journée la veille. Mes rendez-vous, mes repas, ce que je dois faire.  J’inscris aussi les heures, si c’est nécessaire comme pour les rendez-vous.
  • Carnet/cartable de notes:  J’y insère tout ce qui est important.  Budget, feuilles pour l’école, etc.  Il est à portée de main.  Je peux le consulter à tout moment de la journée.
  • Poignée de porte:  Si je dois sortir, je mets mon sac à main à la poignée de porte. Parfois, des gens oublient certaines choses chez-moi, je mets tout dans un sac et je le mets sur ma poignée.
  • Écrire au fur et à mesure:  Dès que je pense à quelque chose d’important, je l’inscris. Liste d’épicerie, fournitures scolaires, rendez-vous, etc.
  • Faire des photocopies:  Que ce soit pour l’école ou autres, les gens me font des photocopies que je peux glisser dans mon carnet/cartable de notes.
  • Préparer sa liste d’épicerie:  Ce n’est pas toujours moi qui fait l’épicerie.  Je prépare mes menus en fonction des spéciaux et de l’aide que je peux recevoir.
  • Demander de l’aide.  Le CSSS est d’un grand soutien et d’une aide.  J’ai la chance d’avoir des gens qui m’aident autour de moi.

D’ailleurs, Nancy a déjà fait plusieurs conférences ou rencontres et est toujours heureuse d’y apporter son aide.

Faire une bonne action, ça soulage!


Le TDA chez les enfants...

Trouble du déficit de l’attention (TDA)

Quand un enfant est submergé par ses émotions, il ne sert à rien d’essayer de le raisonner.  Son cerveau a besoin de temps et de calme pour retrouver sa capacité à entendre. 

(La fabrique à bonheurs)

Mon père disait souvent:  « Coudon, as-tu un ver dans le derrière! »  Mon frère et moi passions notre temps à gigoter.  Pas facile de faire du sur place surtout lorsqu’on est jeune.  Pourtant, est-ce que pour autant nous avions un TDA?

En fait, qu’est-ce qu’un TDA?  C’est un débalancement des neurotransmetteurs qui affectent grandement la personne qui doit gérer cette condition médicale.  Ce qui veut dire que c’est d’origine neurologique.  Ce trouble touche environ 5 à 10% des enfants.

Le TDA/H regroupe 3 catégories.  On y trouve le Trouble du déficit de l’attention sans hyperactivité (TDA).  Caractérisé par un manque de concentration et facile à distraire.  En second, le Trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). On le reconnaît par des enfants qui bougent ou remuent sans cesse.  En dernier lieu, le Trouble du déficit de l’attention avec Impulsivité qui se manifeste par des gestes brusques ou faits sans réflexion.

Symptômes d’un trouble du déficit d’attention (TDA):

  • est inattentif;
  • semble ne pas écouter quand on lui parle;
  • a du mal à s’organiser;
  • perd ou n’a pas son matériel;
  • se laisse distraire par les stimuli externes;
  • est impulsif, a du mal à attendre son tour;
  • interrompt, impose sa présence;
  • remue, cours, grimpe, s’impatient, parle, etc.;
  • difficile de suivre les consignes;
  • lunatique;
  • difficulté à commencer ou terminer une tâche,
  • etc.

Les causes du TDA seraient en majeure partie dues à la génétique (76%).  De plus, il ne faudrait pas négliger les facteurs environnementaux qui regroupent 24%.  Tels que le tabagisme de grossesse, intoxication au plomb, etc.

Lieux pour consultation:

Sites Web:

Seul un spécialiste reconnu, tel(le) qu’un(e) psychologue ou neuropsychologue peut faire un examen complet afin de savoir si votre enfant a un TDA. Malheureusement, ce trouble est souvent mal diagnostiqué.  Plusieurs enfants reçoivent une médication sans pour autant recevoir un bon diagnostic.  Le spécialiste pourra voir quels psychostimulants sont efficaces pour votre enfant.  Le méthylphénidate est le médicament souvent utilisé pour traité le TDA  (Ritalin, Concerta, Biphentin, etc.) aidera votre enfant. Plus de 70 à 80% des personnes répondent bien à cette forme de médication. Les psychostimulants sont des stimulants qui aident à l’augmentation de dopamine.

Pour mieux comprendre la réalité des enfants, adolescents et adultes vivant avec un TDA, Claire Lamarche a réalisé ces 3 documentaires.  Cliquez sur les liens pour visionner.

Enfin, notez que ce billet est purement informatif.  Il peut vous guider dans votre décision de consulter un spécialiste.  Cependant, pour rédiger ce billet, les références sont tirées de sites médicaux ou autres.

TDA un combat de tous les jours!


L'alcool et l'adolescence...

Parler alcool avec son ado

Je bois pour rendre les autres plus intéressants.

(Ernest Hemingway)

Loin de moi l’idée de créer la controverse avec ce billet.  Cependant, il ne faut pas faire comme l’autruche et se mettre la tête dans le sable.  L’adolescence est une période de découvertes, d’expérimentations et d’explorations dont l’alcool fait partie.

Depuis quelques mois, mon fiston me demande de pouvoir goûter à l’alcool. Comme toutes bonnes mamans qui se respectent, ma réponse a été catégorique, NON!  Pourtant, plusieurs ados de son âge ont déjà consommé leur premier verre depuis fort longtemps.

Naturellement, ma réponse a des fondements sur lesquels se baser.  De près ou de loin de moi, j’ai vu et je vois encore des gens se détruire et démolir leur vie et celle de leur entourage dû à leur dépendance à l’alcool.  Ce qui m’irrite au plus haut point.

Par contre, il y a fort longtemps, vous comme moi, avons été des ados.  Combien d’entre vous avez consommé de l’alcool avant 18 ans?  Une très grande majorité, je suppose.  Un dicton dit:  « L’interdit attire! »  Donc, je me suis posé des questions sur ma façon d’agir face à mon fils.  Est-ce qu’en lui interdisant la consommation, au moment venu, serait-il capable de prendre les bonnes décisions? Aurais-je fait de lui un alcoolique en voulant trop l’éloigner des consommations?  S’il boit, de qui provient l’alcool?

Mon rôle de parent est d’informer et de soutenir mon fils dans ses questionnements et son développement.  Nous avons discuté de son intérêt à l’alcool, les conséquences et l’aspect loi.  J’ai opté sur la prévention.  Mon fils sait qu’il est préférable de boire avec modération et lenteur, qu’il n’est pas obligatoire d’avoir une consommation alcoolisée à chaque party, d’avoir de l’eau à portée de main ou plutôt de bouche, de cessez de boire s’il ressent des effets indésirables, de ne pas boire par obligation, qu’est-ce qu’un « coma éthylique« , de m’appeler, etc.  Et savez-vous quoi?  J’ai découvert que je pouvais faire confiance au jugement de mon fils de par ses dires et sa façon d’agir.  Il trouve dommage que beaucoup de ses amis(es) boivent de façon irresponsable ou sans borne et que souvent les partys perdent l’intérêt premier, le plaisir d’entre entres-eux.

Ceci étant écrit, ça ne veut pas dire que j’accepte à tout coup la consommation d’alcool.  En tant que parent, nous pouvons démontrer à nos enfants qu’on peut très bien s’amuser et avoir du plaisir sans alcool.

      L’alcool, vaut mieux prévenir!


Les régimes

Je suis pas au régime, je change de mode de vie.

(Méthode Olivier Lafay)

Mon premier régime a débuté lorsque j’étais en troisième année du primaire.  Je buvais pour souper un bon mélange de lait et poudre chocolatée vendu par Nutri Diète (écrit avec sarcasme).  En troisième année du secondaire, j’ai décidé de me prendre en main et d’y aller avec le régime Nutribar.   Qui est en fait un substitut de repas protéiné.  Matin et midi, seule ma barre remplissait mon ventre.  Au souper, je prenais un repas régulier.  Malgré la perte de poids, les gens avaient le même regard sur moi.  Puis un jour, mon corps a rejeté les barres.  Incapable d’en absorber sans en être malade.  Comme je n’avais plus nourri mon corps depuis un certain temps, celui-ci a repris le dessus assez vite.  Oups, prise de poids rapide! Plus tard, j’ai découvert Slim Fast et Ensure.

De nos jours, plusieurs régimes s’offrent à nous.  La société reflète tant la minceur que tout le monde ou presque veut correspondre à ces standards superficiels. Voici une liste des régimes les plus populaires à travers le monde.  Vous n’avez qu’à cliquer sur un lien pour visiter le site Web.

Les régimes populaires:

Avez-vous trouvé un régime correspondant à vos attentes et besoins?  Chaque régime vous offre une façon rapide de perdre du poids, mais maintenir le poids en est une autre.  Trop souvent, les régimes sont drastiques dans leur façon de perdre du poids ou bien créer un manque de nourriture et de vitamines pour le corps.  Ce qui a pour conséquence que la personne recommence à manger sans prendre conscience qu’elle reprend tout manquement.

Enfin, il n’y a pas de solution miracle à la perte de poids.  Les 5 clés sont de manger bien et diversifié (suivre le Guide Alimentaire Canadien), bouger, manger à satiété, consommer 3 repas (gros déjeuner, moyen dîner et petit souper) avec 3 collations (pensez protéines) par jour et pour chaque repas y trouver au moins 3 groupes alimentaires, dont au moins 1 protéine.

NON aux régimes!


Suivez-nous!