Bien rédiger son testament...

Rédiger son testament

Category : Finances , Vie de famille

Le testament du mort est le miroir de sa vie.

(Proverbe Polonais/Citation-Célèbre)

Présentement, je suis à rédiger mon testament.  Comme j’ai deux magnifiques enfants, je veux tout mettre en ordre afin de les protéger d’éventuels malentendus. De toute façon, c’est une tâche que tout parent devrait accomplir.

Pourquoi faire un testament?  Pour désigner vos héritiers, comment distribuer vos biens et choisir un tuteur pour vos enfants d’âge mineur ainsi qu’un liquidateur. Sans testament, beaucoup de complications et de temps seront exigés afin de tout vérifier et bien distribuer les biens.

Le testament doit être complété de façon individuelle.  Même si vous êtes en couple, celui-ci ne peut en tenir compte. Toute personne de 18 ans et plus ayant toutes ses facultés intellectuelles peut rédiger ses dernières volontés.

Il y a 3 types de testament:

  • Le testament notarié:  rédigé par un notaire, respecte les conditions de validité imposées par la loi et précise vos volontés.  Naturellement, un coût est relié à la rédaction d’un tel papier.  Tout dépendra des possessions du testateur.  S’il n’a pas à être vérifié, les héritiers n’auront pas de coûts reliés.
  • Le testament olographe:  rédigé et signé par vous-même.  Vous avez trois choix, 1) rédiger par vous-même; aucun coût.  2)  achat d’une trousse testamentaire sans avoir recours à des conseils d’un spécialiste, tel un avocat; coût relié à l’achat d’une trousse testamentaire.  3)  que vous décidiez de l’écrire vous-même ou avec une trousse testamentaire, le testateur peut recourir à des conseils d’un spécialiste, tel un avocat et/ou laissant le soin de celui-ci de le rédiger; coût trousse testamentaire et spécialiste. Pour les 2 et 3, des frais pouvant aller jusqu’à 1 500$ pouvant être exigés aux héritiers afin de compléter la distribution des biens.  Le tout devra être vérifié et validé par un notaire ou par la cour.  Certaines conditions s’y appliquent.
  • Le testament signé devant témoins:  rédigé par vous-même, mais signé par deux témoins qui attestent que c’est vos dernières volontés.

Il est à noter qu’un testament rédigé par un avocat est un testament signé devant témoins.

Qu’est ce que peut contenir un testament:

  • Nom et adresse
  • Statut d’emploi
  • Numéros d’assurance sociale et assurance maladie
  • Date d’anniversaire
  • État civil
  • Disposition de votre corps au décès
  • Arrangements funéraires
  • Consentement au don d’organes
  • Patrimoine
  • Dons particuliers à des personnes spécifiques
  • Noms et âges des enfants (s’il y a lieu)
  • Parents, frères, soeurs
  • Noms des héritiers et héritiers par défaut
  • Liquidateurs et liquidateurs par défaut
  • Tuteurs et tuteurs par défaut pour enfants mineurs (s’il y a lieu)
  • Âge de remise de l’héritage pour les enfants mineurs
  • Toute demande ou restriction particulière.

Visitez le site:  « Chambre des notaires du Québec » afin de trouver un notaire correspondant à vos critères. Vous n’êtes pas certain, demandez à votre entourage leur choix de notaire.  Pour ma part, j’ai rencontré ma notaire, Me Cassy Bernier, lors de ma participation au Startup de Shawinigan.  Préparez une liste de questions à poser et informez-vous de leur prix.  Dîtes-vous que rédiger un testament ne fait pas mourir une personne, c’est tout simplement une précaution à prendre afin d’éviter au maximum certaines situations conflictuelles.

Qu’en est-t-il de la « Société d’Acquêts« ?  La Société d’Acquêts est un régime matrimonial auquel on s’engage lors du mariage.  Il se peut que dans celle-ci certaines dispositions sont d’ordre testamentaires.  Cependant, dans les testaments, ce n’est pas l’objet de venir définir le régime matrimonial.  Vérifiez le tout auprès de votre notaire.

Enfin, selon Me Bernier:  « Le testament notarié amène une certaine « paix d’esprit » quand on le fait signer à des clients.  Ils savent que lors de leur décès, aucune procédure supplémentaire n’est nécessaire pour rendre valide le document qui est notarié.  Ça accélère considérablement le processus de règlement de succession, en plus de laisser des directives claires au gens que l’on laisse dans le deuil.  Lors de la rencontre, le notaire conseille également le client sur la façon de rédiger, et de préciser les volontés de ce dernier.  Ce qui évite beaucoup de problèmes après le décès. »  Prochaine étape, rédiger mon mandat d’inaptitude.

À vos crayons!

 


Faire face aux imprévus...

Ah! Des imprévus; comment réagir?

Un des grands malheurs de la vie moderne, c’est le manque d’imprévu, l’absence d’aventures.  Tout est si bien réglé, si bien engrené, si bien étiqueté, que le hasard n’est plus possible.

(Théophile Gauthier)

Notre vie de tous les jours est routinière, programmée et planifiée.  Cependant, sait-on comment réagir face à des imprévus?  Pour certains, des imprévus désorganisent toute la planification et sont totalement désarmés devant un tel retournement de situations.

Avant tout, qu’est-ce qu’un imprévu?  Selon la définition du site Wiktionnaire: « C’est une situation inattendue, qui n’est pas conforme à des prévisions ou à un plan. » Peut-on éviter les imprévus et comment les vit-on?  Selon Valérie Lesage, comédienne-improvisatrice: « En réalité, la vie est une succession d’imprévus, mais nous pensons que la planification de nos agendas, de nos trajets routiers ou de nos vacances ôte l’imprévu ou du moins en limite le phénomène.  Rien n’est plus faux. Pour « gérer » les imprévus, nous avons essentiellement besoin d’être confiants et d’accorder notre confiance.  Même une préparation au millimètre ne garantit jamais les aléas qui font la vie.  Pour gérer les imprévus de la vie, il faut impérativement garder confiance en soi, en les autres, en la vie.  Il faut apprendre ou réapprendre à voir autrement, plus loin, à oser.  Il faut cesser d’avoir peur de tout. »

Savoir réagir face aux imprévus:

  1. Gérer ses émotions.  Il est primordial de garder son calme.  Rien ne sert de s’énerver ou de prendre panique.
  2. Savoir s’adapter.  Analyser la situation et trouver des solutions plausibles et réalisables rapidement.
  3. Voir les opportunités.  Choisir la solution et la mettre en application.
  4. Être positif.  Accepter les imprévus.
  5. Prévoir les imprévus.

Mise en situation:  Un témoin lumineux s’allume dans votre tableau de bord de votre voiture.  Il est plus de 2 heures du matin.  Donc, les garages sont fermés (point 1).  De grande chance, une amie/collègue de travail qui vous accompagne s’y connaît en matière de voiture.  Naturellement, comme c’est votre voiture, vous êtes en mesure de savoir quel problème peut s’y rattacher.  Une petite vérification du niveau d’huile vous permet de constater que celui-ci est bas.  Comme votre voiture consomme beaucoup d’huile, il y aura forcément un contenant d’huile dans le coffre de la voiture (point 2).  Ajout d’huile et le tour est joué (point 3).  Oups!  Le témoin s’allume encore le jour suivant.  Finalement, vous prenez votre guide de voiture et constater que le témoin n’est pas en lien avec le niveau d’huile, mais avec celui du liquide de refroidissement (point 2, encore!).  Vous contactez votre garagiste.  Celui-ci vous demande de ne pas prendre votre véhicule au risque de brûler votre moteur.  Comme votre mécanicien est aussi votre voisin, celui-ci assure la livraison.  Vous rectifiez le tout et voilà (point 3).  Ouf!  Il était temps, car le liquide était en bas du minimum (point 4).

Naturellement, il y a divers imprévus.  Qu’ils soient personnels, familiaux, relationnels, professionnels ou financiers, vous n’agirez pas de la même façon. Peut-on prévoir tous les imprévus pour une situation donnée?  Pas vraiment.  Il faut en saisir l’opportunité et les utiliser, si besoin est éventuellement.  C’est avec les expériences que les imprévus deviennent prévisibles.

Prévoir les imprévus:

  • Adhérez à un service, tel que CAA Québec pour votre voiture;
  • Prenez une assurance lors de vos voyages;
  • Prévoyez davantage de vêtements lors de vos sorties à l’extérieur (ville, province ou pays);
  • Acceptez l’assurance maladie et invalidité offerte sur votre carte de crédit; ça peut être très pratique;
  • Faire un budget pour pallier aux imprévus (épicerie, réparations, vêtements, etc.);
  • Enceinte?  Soyez prête quelques semaines en avance.  Votre petit trésor peut naître plus tôt que prévu (je l’écris par expérience);
  • Votre enfant est malade?  Quelle est votre solution pour sa garde?;
  • Procurez-vous un cellulaire, en cas d’urgence;
  • Placer une liste près de votre téléphone avec les noms et numéros de téléphone (maison, cellulaire et travail) des gens à rejoindre, en cas d’absence de votre part.  Par le fait même, inclure ceux de la famille;
  • Peu importe la situation, ayez toujours un « Plan B »;
  • Etc.

Bref, les imprévus sont des situations que la vie met sur notre route pour nous permettre de vivre des expériences qui nous poussent à sortir de nos routines ou de nos trajets.

Prévoyez les imprévus!

 

 

 

 

 


Agir comme un(e) ex adulte...

Je suis un(e) »ex »; comment agir?

Category : Relations , Vie de famille

L’amour d’un père est plus haut que la montagne.  L’amour d’une mère est plus profond que l’océan.

(Stickers iDzif)

Comme plusieurs d’entre vous, je suis une « ex« .  Dans quelques mois, ça fera 9 ans que ma vie de conjointe et de famille fut chamboulée.  C’est à ce moment que j’ai appris ce que c’est d’être une « ex » et mère monoparentale.  Peu importe la raison ou comment s’est déroulée la séparation, il ne faut pas oublier qu’avant tout nous sommes parents.

Naturellement, la colère et la tristesse m’ont envahie lors de la séparation.  J’ai eu à prendre de grandes décisions concernant le bien-être des mes 2 enfants et moi. Malgré tout, j’ai pris les décisions sans esprit de vengeance; à quoi ça sert!

J’ai vu des couples entre-déchirer pour la pension alimentaire, la garde ou les vacances.  Des mamans frustrées parce que les papas ne respectent pas l’entente de la cour.  Des papas indignés par les mamans qui refusent ou utilisent les enfants comme monnaie de chantage.

D’un autre regard, j’ai rencontré une « ex » qui a su créer un lien particulier avec la nouvelle conjointe de son « ex« . Un « ex » qui s’occupe de ses enfants et de ceux que son « ex » a eus avec son nouveau conjoint.  Il est donc possible de passer outre la rancoeur.

Être un(e) « ex »; comment agir?

  • Avant de construire une toute nouvelle relation avec votre »ex« , il est important de faire un travail de réflexion sur vous-même.  Revoir vos priorités, réorganiser et trouver un nouvel équilibre qui sera harmonieux dans votre vie.  S’il faut, allez chercher de l’aide, tel qu’au CSSS , psychologue, thérapeute, lignes téléphoniques spécialisées (info-social 8-1-1) ou une oreille prête à vous écouter.
  • Lorsque vous en serez à faire le point sur votre entente, voyez à ce que celui-ci corresponde à leurs besoins à eux.  Des besoins comme:  la garde (partagée ou exclusive), les vacances et/ou congés des fêtes, la pension alimentaire (sommes destinées aux enfants), l’habillement, les études, activités parascolaires, etc.  Trouvez un terrain d’entente qui saura satisfaire les deux parties.  Sinon, vous pouvez opter pour un service de médiation ou régler le tout via un avocat en droit familial.
  • Les mots blessent.  Lorsque vous devez communiquer avec l’autre parent, ayez du respect pour vos enfants. Soyez courtois et utiliser un bon langage.  L’aliénation parentale (dénigrement) sert à rien, sauf à mettre vos enfants dans une situation fort désagréable. De plus, ils ne sont pas vos confidents ou vos messagers: AGISSEZ EN ADULTE.
  • Vous ne pouvez pas avoir le contrôle lorsque vos enfants sont chez l’autre parent.  À moins d’une situation d’extrême urgence ou que leur sécurité soit mise en péril, vous ne pouvez pas intervenir.  Concentrez-vous sur ce qui se passe dans votre maison.  Aimeriez-vous que votre « ex » se mêle de votre vie?  Non.  Gardez-vous une petite réserve.  Par contre, rien n’empêche d’en discuter avec votre « ex« .
  • Vous êtes incapable de parler pour diverses raisons, utilisez l’écriture.  Écrivez toutes les préoccupations envers vos enfants, les rencontres de parents ou autres.
  • Déterminez vos limites.  Vous n’acceptez pas la façon de parler, les critiques, les promenades dans votre nouvelle résidence, etc. dîtes-le.
  • Vous avez une entente de la cour; RESPECTEZ-LÀ.  De plus, inutile d’en profiter.  Vous ne pouvez « avoir le beurre et l’argent du beurre« , comme dit le dicton.
  • Soyez conciliant(e) et/ou souple.  Votre enfant a une fête d’ami(e) pendant qu’il est chez papa ou maman.  Il a envie d’y aller.  Voyez comment vous pouvez réaliser ce souhait. Cependant, il ne faut pas profiter de ces situations pour ne pas y mettre du sien ou toujours combler chaque demande provenant des enfants.  Il se peut que ça soit impossible pour cette journée pour l’un ou l’autre parent.
  • Vous avez une nouvelle relation, soyez certain(e) que votre deuil de la relation avec votre « ex » est terminée (voir le billet:  « Survivre à une rupture familiale« ).  Les décisions pour vos enfants concernent maman et papa.  Éventuellement, une famille recomposée doit son dynamisme familiale à une entente entre toutes les parties.

Enfin, être un(e) « ex » c’est aussi faire preuve de respect et d’attention envers vos enfants.  Comprendre qu’ils vous aiment également sans restrictions.  Choisir ses batailles.  Arrêtez d’utiliser vos enfants comme « objet de marchandage ou de négociations« , avoir l’esprit de vengeance ou mettre votre « ex » en colère; ça sert à quoi?

 Soyez un(e) « ex » adulte!


Les plaisirs en hiver...

Les plaisirs de l’hiver, 13 idées

Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été.

(Albert Camus)

Maintenant que la neige et le froid sont installés, les plaisirs d’hiver peuvent débuter.  En famille ou entre amis(es), l’hiver devient comme un centre d’amusement extérieur.  Beaucoup de plaisirs, rires et de belles joues rouges en perspective.  Pourquoi attendre; profitez des plaisirs de l’hiver dès maintenant!

13 idées d’activités à faire en hiver:

Sites à visiter pour diverses activités hivernales à faire au même endroit:

Il vous reste plus qu’à bien emmitoufler les vôtres et vous-même et d’en profiter au maximum.  Maintenant…

Tout le monde dehors!

 


Vivre une nouvelle relation amoureuse...

La nouvelle relation amoureuse

Category : Relations , Vie de famille

Il n’y a rien de plus beau qu’une personne ayant eu le coeur brisé mais croyant toujours en la beauté de l’amour.

(Les Beaux Proverbes)

7 ans et demi de célibat.  C’est le nombre d’années que j’ai pris pour bien vivre mon deuil de ma rupture avec le père de mes enfants, me reconstruire, savoir ce que j’attendais d’une nouvelle relation amoureuse ainsi que réorganiser ma nouvelle vie avec mes enfants. J’avoue que j’étais extrêmement craintive de rencontrer (j’en était très nerveuse) et de laisser entrer quelqu’un dans ma vie.  Je voyais et entendais tellement d’expériences vécues par mes amies que je préférais attendre. Naturellement, j’avais peur du rejet, d’avoir mal ou que mes enfants n’acceptent pas la nouvelle relation amoureuse.  Ne vous méprenez pas, j’ai quand même fait quelques tentatives pour rencontrer.  Durant ces années, je me suis inscrite sur des sites de rencontres (Badoo, Réseau Contact, Zoosk, etc.) ou un groupe créée via Facebook.  Jamais pour très longtemps.  Dès que je recevais des messages, c’était l’angoisse total!  Et, hors de question d’envoyer des messages; bien trop peureuse (oui, je suis poule mouillée).  Je me désabonnais très rapidement du site. Selon Liliane Holstein, psychanalyste:  « Invariablement la possibilité de vivre un nouvel amour ne devrait jamais faire reculer, à condition de ne pas brûler les étapes. »

Puis, un jour, mes enfants m’ont parlé de l’idée d’avoir une nouvelle relation amoureuse dans ma vie; « Quand vais-je avoir un beau-père?«   Leurs commentaires m’ont fait comprendre qu’ils étaient prêts à ce que j’aie quelqu’un avec qui partager leur vie et la mienne.  Il ne faut pas oublier qu’eux aussi ont vécu la rupture familiale.  Après plusieurs discussions et questionnement (et, pression!), j’ai effectivement perçu que le bon moment pour évoquer mon désir d’une nouvelle relation amoureuse était parfait.  Je ne voulais pas me lancer tête première dans une nouvelle relation amoureuse, car je ne voulais pas la regretter ou risquer de ne pas bien connecter si je n’avais pas tourné la page sur mon ancienne union.

Présenter la nouvelle relation amoureuse à ses enfants, quoi faire:

  • Avant de leur présenter votre nouveau conjoint, prendre le temps de parler à vos enfants du fait que vous avez rencontré quelqu’un à qui vous tenez suffisamment pour vouloir l’inclure dans votre vie. Vos enfants pourront alors progressivement se faire à l’idée, exprimer ce qu’ils ressentent face à la situation et aussi vous poser des questions avant même qu’une rencontre soit organisée.
  • Partager votre situation avec vos enfants d’une manière claire et transparente, tout en ajustant vos propos à leur niveau de langage et de développement cognitif. Les enfants ont besoin de sentir qu’on leur dit les vraies choses. Par exemple, présenter son nouvel amoureux comme un simple ami en pensant adoucir la situation n’est pas conseillé.
  • Après la séparation des parents, ne pas précipiter la présentation du nouveau conjoint. La rupture des parents est une épreuve et un deuil que les enfants, et aussi les parents, doivent prendre le temps de faire. Il doit y avoir un délai suffisant pour que les enfants puissent retrouver leur équilibre et leur sécurité affective. Présenter trop hâtivement votre nouveau conjoint, même si ce dernier est extraordinaire, exigera beaucoup d’adaptation de la part des enfants et pourra être vécu comme une épreuve.
  • Organiser la première rencontre dans un lieu neutre et idéalement lors d’une activité simple. Cela favorisera une atmosphère plus détendue et augmentera les chances que la rencontre soit axée sur le plaisir.
  • Introduire progressivement votre nouveau conjoint en augmentant lentement la fréquence des contacts. Il peut être une bonne idée d’organiser, au début, une courte rencontre par semaine, pour ensuite passer à des journées les fins de semaine, à de courtes vacances et, éventuellement, à de plus longues périodes.
  • Faire en sorte que votre nouveau conjoint soit lui-même. S’il tente trop de plaire, ses comportements pourraient être perçus comme faux par les enfants.
  • Une fois l’introduction réalisée, ne pas forcer les rapprochements entre vos enfants et votre conjoint, et entretenir des attentes réalistes face au degré de proximité qui s’installera entre eux.
  • Jusqu’à ce qu’une relation stable soit établie entre votre nouveau conjoint et vos enfants, il est préférable qu’il ne s’immisce pas dans la discipline. Ces derniers pourraient percevoir ces interventions comme déplacées et intrusives.
  • Faire en sorte que vos enfants aient régulièrement des moments seuls avec vous.
  • Avoir la chance que votre ex-conjoint accepte votre nouvel amoureux. Ainsi, on évite aux enfants de vivre un conflit de loyauté face à l’autre parent et on leur transmet le message qu’ils peuvent développer un lien d’attachement avec le nouveau conjoint sans culpabilité.

Extrait de « Comment présenter son nouvel amoureux à ses enfants. », selon Dre Stéphanie Léonard, psychologue du site Moi & Cie.

S’engager dans une nouvelle relation amoureuse fait toujours un peu peur (fiez-vous sur moi).  On reste aux aguets, on ne veut pas être blessé une autre fois (c’est trop douloureux).  Cependant, il ne faut pas tomber dans la paranoïa; il faut tout simplement être diligent et se donner le droit au bonheur.  Bref, l’important, c’est de respecter nos limites et nos valeurs.

Croyez de nouveau en la beauté de l’amour!

 

 


Suivez-nous!