Respecter les règles de sécurité...

L’Halloween en toute sécurité

Des bonbons ou je te jette un mauvais sort.

(Jolie Carte)

Ramasser des friandises à l’Halloween est toujours une partie de plaisir. Cependant, il est important de bien respecter les règles en matière de sécurité afin que cette journée/soirée se déroule sans embûche.  C’est pourquoi, il vaut mieux préparer ses enfants en discutant des règles.  Il n’est pas rare d’entendre dans les Médias que des parents ont retrouvé des matières étrangères dans les friandises recueillies par leurs enfants lors de l’Halloween. Pour mieux expliquer, voici 11 règles de sécurité pour l’Halloween:

Les 11 règles de sécurité pour l’Halloween:

  • Pour être visible, porter des vêtements aux couleurs claires avec des bandes réfléchissantes;
  • Porter des vêtements courts pour éviter de trébucher;
  • Préférer le maquillage (vérifier les réactions allergiques ou autres suite au maquillage) au masque pour bien voir et bien entendre;
  • Informer ses parents de son trajet et de l’heure de son retour (solution:  laisser un cellulaire à vos enfants en cas d’imprévus);
  • Refuser de s’approcher d’un véhicule ou d’y monter sans la permission de ses parents;
  • Sonner aux portes en groupe ou avec un adulte et toujours attendre à l’extérieur des maisons;
  • Frapper aux maisons qui sont décorées;
  • Parcourir un seul côté de la rue à la fois et éviter de traverser inutilement;
  • Traverser les rues aux intersections et respecter la signalisation routière;
  • Utiliser une lampe de poche pour mieux voir et être plus visible;
  • Vérifier avec ses parents les friandises reçues pour être sûr de pouvoir les manger sans danger (surtout pour les enfants ayant des allergies alimentaires, diabète ou autres restrictions alimentaires).

N’hésitez pas à créer des groupes de parents pour assurer la sécurité et la surveillances des enfants de votre voisinage.  De plus, les Services d’Urgences circulent régulièrement, dans certains villes et villages, pour offrir bonbons et voir au bon fonctionnement de cette journée/soirée.  La sécurité de vos enfants est primordiale.

Joyeuse Halloween en toute sécurité!

 

 


Économiser sur le chauffage...

Économiser le chauffage

Category : Finances , Vie de famille

Un sourire coûte moins cher que l’électricité, mais donne autant de lumière.

(Abbé Pierre)

Brrr!  Chaque année, la saison froide apporte son lot de factures aux chiffres exorbitants.  Pourtant, vous pouvez remédier à la situation en préparant votre maison.  Ainsi vous réduisez votre consommation d’électricité et le coût relié au chauffage.

Savez-vous que votre consommation en matière de chauffage occupe plus de 50 à 54% de votre facture annuelle?  Que les fuites d’air représentent de 25 à 40% de pertes de chaleur?  Qu’un thermostat électronique peut vous aidez à économiser jusqu’à 10% de vos frais?

Quels sont les trucs pour économiser sur le chauffage?

Repérez les fuites d’air.

  • Calfeutrez les fenêtres, portes, foyers et autres endroits où l’air s’infiltre.  Installez-y des coupe-froid;
  • Vérifiez l’étanchéité des coupe-brise;
  • Envisagez d’installer des coussins en mousse entre la plaque et le boîtier des prises de courant et ses interrupteurs ou des cache-prise qui donnent sur les murs extérieurs;
  • Scellez le pourtour des tuyaux de plomberie et sorties de ventilation;
  • Installez des pellicules de plastique transparent devant vos fenêtres;
  • Vérifiez et modifiez l’isolation d’où proviennent les vents dominants.

Utilisez efficacement votre chauffage.

  • Dépoussiérez vos plinthes chauffantes et sorties d’air chaud;
  • Évitez de placer un meuble devant une source de chaleur;
  • Ne pas surchauffer votre garage ou autre(s) pièce(s) de la maison;
  • Ouvrez vos rideaux/stores le jour afin de laisser le soleil pénétrer et refermez le soir;
  • Ne pas chauffer inutilement les pièces inoccupées.  Assurez-vous que vos pièces soient fermées afin de concentrer votre chaleur dans les pièces occupées; fermer les portes;
  • Vous possédez un chauffage central, procurez-vous un « thermostat intelligent » qui apprendra vos habitudes quotidiennes et ajustera la température pour vous;
  • Maintenez une température adéquate.  Comme la chaleur a tendance a monter, il est recommandé d’ajuster la température dans les pièces tels que le sous-sol ou rez-chaussée à des degrés plus hautes.

Autre petit point non-négligeable, ne vous amusez pas à augmenter et abaisser la température du thermostat inutilement.  Ici, je vous dévoile un petit secret que m’a dit une employée d’une certaine compagnie concernant ce procédé.  Souvent, vous abaissez la température avant d’aller au lit (17 degré).  Au réveil, vous augmentez la température (21 degré) pour rendre votre maison plus chaude.  Ainsi, en augmentant le degré de température, le système de chauffage prendra des heures avant d’atteindre le degré exigé.  Toutefois, en stabilisant la température ambiante, le système fonctionnera seulement si besoin est.

Bref, voici quelques sites qui pourraient vous être utile:

Bonnes économies!

 


Quel contraceptif me convient???

Choisir son contraceptif

Un petit mot sur la contraception oral.  J’ai demandé à une fille de coucher avec moi et elle a dit « non. »

(Woody Allen)

Choisir son contraceptif, relève de toutes personnes qui désirent partager son intimité, se découvrir et avoir du plaisir à travers son corps.  Il est important de se protéger d’une grossesse éventuelle non désiré ou d’un ITS.  Choisir son contraceptif est une décision très judicieux puisqu’il existe sur le marché, une panoplie de méthodes et de marques.  Qu’on choisisse la méthode naturelle, non hormonale ou hormonale, il nous faut un choix répondant à nos besoins.

Choisir son contraceptif:

Extrait de « Tableau comparatif des moyens de contraception. » du site Choisir sa Contraception.

L’utilisation d’une double protection rend les risques de grossesses et d’ITS moins présents (pilules et condom).  De plus, lors du choix du contraceptif, il est important de prendre en compte ses facteurs:  votre âge, vous allaitez, vous fumez, votre mode de vie, situation personnelle et affective, avez-vous des enfants ou en voulez-vous sous peu, votre état de santé, prenez-vous des médicaments, avez-vous déjà pris un contraceptif avec lequel vous étiez à l’aise ou votre tempérament. En discutant avec les spécialistes de la santé, vous pourrez faire un choix qui répondra à vos besoins.

Se protéger lors de rapports sexuels est une responsabilité aux 2 personnes consentantes.   Les conséquences découlant d’une relation sexuelle non protégée ne sont pas à négliger; il en va de votre santé, de votre entourage et de vos prochains partenaires sexuels.  Les effets négatifs et positifs des contraceptifs sont liés au choix de la méthode contraceptive.

Les effets négatifs (tout dépendant du contraceptif) étant:

  • Prise du médicament aux même heures;
  • Risques de menstruations abondantes;
  • L’arrêt de toutes activités sexuelles;
  • Risque pour la santé;
  • Le « spotting« ;
  • L’inconfort;
  • Des douleurs;
  • Suivi médical;
  • Prise de poids;
  • Etc.

Tandis que les effets positifs (selon le contraceptif) sont:

  • Régularisation des menstruations;
  • Facile de transport;
  • Économique et fiable;
  • Effets immédiat;
  • Retour à la fertilité rapide;
  • Risques de complications atténuées;
  • Réduit les effets hormonales;
  • Etc.

Il est important de parler avec notre partenaire du choix désiré afin de profiter librement et en toute sécurité lors de vos rapprochements.  Faites un choix sur la protection en pensant sécurité et utilité.

Faites le bon choix!


Les bienfaits du calcium sur la santé...

Les bienfaits du calcium

Le sirop d’érable a plus de calcium que le lait.

(Top-Citations-Proverbes)

Les bienfaits du calcium sur notre organisme sont nombreux.  En connaissez-vous? Savez quelles sources d’aliments en contiennent?  Plus ou moins.  Je vous en ai dressé une petite liste.

Les bienfaits du calcium:

Savez-vous quelle quantité de calcium absorber afin de combler votre besoin en apport quotidien?  En voici un tableau pour connaitre la quantité selon le groupe d’âge ciblé.

Apport quotidien recommandé:

Noter qu’il est déconseillé de consommer plus de 2500 mg de calcium par jour.

Groupe d’âges Quantité
0 à 6 mois 210 mg
7 à 12 mois 270 mg
1 à 3 ans 500 mg
4 à 8 ans 800 mg
9 à 18 ans 1 300 mg
19 à 50 ans 1 000 mg
Plus de 50 ans 1 200 mg

Les sources de calcium sont variées.  Cependant pour une personne souffrante d’intolérances ou d’allergies alimentaires, trouver des sources non-négligeable de calcium devient tout un défi à relever.  Il en va de même pour les personnes végétariennes ou végétaliennes.

Sources:

  • Les produits laitiers:  lait de vache, de chèvre, soya, amande, fromages, yogourts;
  • Les produits de la mer:  sardines en boîte, crevettes, anchois, moules, truite;
  • Les fruits:  oranges, figues, abricots secs;
  • Les légumes:  brocoli, épinards, haricots verts, asperges, artichaut, navet;
  • Les légumineuses:  haricots blancs cuits, haricots rouges, pois chiches, lentilles;
  • Herbes aromatiques:  persil, aneth, origan, basilic;
  • Les noix:  amandes, noisettes, pistaches;
  • Les produits céréaliers:  farine de soja, pain complet, graines de sésame, chia;
  • Viandes et substituts:  tofu.

Qu’en est-il des suppléments alimentaires?  Selon le site:  « Ostéoporose Canada« , connaître sa quantité de calcium absorbée par les aliments avant de prendre un supplément.  De plus, privilégier la prise du calcium par les sources alimentaires. Enfin, une prise excessive de suppléments serait reliée au risque de maladie cardiaque et auraient des effets secondaires.

Besoin de suppléments?

 

 


La fête de l'Halloween...

Activités pour l’Halloween

Halloween n’a rien de drôle.  Ce festival sarcastique reflète plutôt une soif de revanche des enfants sur le monde des adultes.

(Jean Baudrillard)

« Halloween« , festival de la peur, des tours et des bonbons!  Que de beaux souvenirs quand je repense aux fêtes d’Halloween de mon enfance.  Ma mère demandait toujours une chanson aux enfants pour qu’ils puissent avoir leurs bonbons.  Je peux vous confirmer que c’était un moment de honte pour mon frère et moi, nous courrions nous cacher.  Il y avait les nuits blanches à écouter des films d’horreurs, les histoires d’épouvantes qui nous empêchaient de dormir la nuit et bien entendu, le moment tant attendu, la cueillette des bonbons avec mon frère et nos amis(es). En y repensant, c’était de merveilleux moments.

Dans mon petit village de Saint-Barthélemy, tout le monde se connaissait.  C’était la fête au village, plein de petits(es) « Halloweenieux(euses) » (mot utilisé pour désigner les enfants participant à la fête) qui déambulaient dans les quelques rues, les maisons étaient décorées pour la circonstance et on entendait des cris et rires.

Aujourd’hui, on peut se mettre dans l’ambiance de cette fête grâce à plusieurs activités organisées et avant la fête. Vous aimez avoir la trouille et du plaisir.  La fête de l’Halloween vous semble encore trop loin.  Voici une liste d’activités pouvant combler votre patience jusqu’à la cueillette de bonbons ou à faire la journée même.

Activités pour l’Halloween:

De plus, vous pouvez consulter ce lien:  « Des activités pour fêter l’Halloween partout au Québec. » pour avoir de plus amples renseignements sur les diverses activités proposées.  Sur ce, amusez-vous bien!

Des bonbons ou un sort!


Les citrouilles et autres...

Citrouilles et Cie

Il y a des jours où les citrouilles ne sont que des citrouilles.

(Martine Delerm)

Octobre, mois qui annonce la merveilleuse fête de l’Halloween, des décorations et de la cueillette des citrouilles et cie.  La citrouille, fruit orangé et volumineux appartenant au genre Cucurbita et à la famille des Cucurbitaceae.  On y retrouve, en autres:  les courgettes (zucchini), courges spaghetti, pomarines, etc.

À ne pas confondre la citrouille et potiron.  La citrouille est ronde et orangée.  Son pédoncule est dur, fibreux et on y retrouve 5 côtés anguleux sans renflement à son point d’attache..  Sa chair est filandreuse.  On utilise les citrouilles pour la fête de l’Halloween en guise de décoration.  Tandis que le potiron est plus ou moins aplati, sa couleur varie entre l’orange rougeâtre au vert foncé.  Son pédoncule est tendre et spongieux, cylindrique et évasé près du fruit.  Sa chair est plus sucrée, savoureuse et moins filandreuse que la citrouille.

Naturellement, citrouilles et cie ne sont pas seulement à utilisé pour les décorations.  On peut en faire de merveilleux petits plats savoureux.  Par exemple, utiliser la courge à spaghetti pour remplacer les pâtes, faire cuire les graines de citrouilles pour en faire une collation santé, mettre de la courgette dans sa salade, etc.  Vous avez besoin d’idées pour cuisiner vos citrouilles et cie?  Voici une liste de sites à consulter (vous n’avez qu’à cliquer sur l’onglet désiré):

De plus, plusieurs producteurs offrent l’opportunité de faire l’auto-cueillette de votre citrouille et cie.  Vous pouvez visiter, La Courgerie à Ste-Élisabeth, Ferme Cormier à l’Assomption (Lanaudière), Ferme Éthier à St-Etienne-des-Grès (Mauricie) ou Ferme La Fille du Roy à Ste-Marie-Madeleine (Montérégie).  Aussi vous pouvez visiter le Centre d’interprétation de la Courge à St-Joseph-du-Lac (Basses Laurentides).

Enfin, la citrouille est utilisée sous plusieurs attraits.  Que ce soit pour des concours de poids et aspect, ses vertu ou usages médicinaux ainsi que ses aspects culturels, tel que sa présence dans le conte de Cendrillon de Charles Perrault.  Citrouilles et cie sont des aliments sains et à découvrir.

Citrouilles et Cie, Mmm!!!

 

 

 

 


Les effets de la coloration/permanente sur les cheveux...

Coloration/permanente; les effets

Les cheveux blancs marquent les années et non pas la sagesse.

(Ménandre)

À mon travail, les gens me reconnaissent comme étant Isabelle aux cheveux frisés et colorés. C’est tout à fait normal car je frise naturelle et que j’ai, la plupart du temps, de la coloration dans mes cheveux.  Bleu, rouge, vert, mauve, orange, etc. j’ai eu toutes les couleurs.  Pourtant enceinte, il n’était pas question de me faire une coloration; quelle effet sur mon bébé à venir?  De plus, une coiffeuse de Montréal m’avait mis en garde contre les effets sur le bébé.  On parle d’il y a au moins une quinzaine d’années.

Aujourd’hui, est-ce que les produits ont des effets néfastes sur les femmes enceintes, leur bébé ou les jeunes enfants? Phénomène de plus en plus présent, les jeunes enfants se font colorés et ont des permanentes plus tôt.  Donc, je me suis adressée à 3 coiffeuses d’expérience soit, Alexandra Vertefeuille, coiffeuse au salon La Boite à Coupe de Trois-Rivières, Marie-Christine Fortin Morand, propriétaire et coiffeuse à Coiffure Rouge Rubis de Trois-Rivières et Annie Clément, propriétaire et styliste, maître coloriste, coiffeuse à Coiffure et Bronzage Oz de St-Barthélemy.

Coloration/permanente; les effets:

Voici les questions que j’ai posées à nos coiffeuses:

  • Vers quel âge, peut-on effectuer une coloration ou une permanent sur les cheveux d’un enfant?

Alexandra:  « Des petites mèches vers 10 – 12 ans et 16 ans pour une coloration ou permanente. »

Marie-Christine:  « C’est aux parents d’user de bon sens.  Personnellement, je n’en fais pas avant l’âge de 12 ans. »

Annie:  « Pour la coloration, il n’y a pas d’âge; discrétion des parents.  Faut juste prendre conscience et expliquer à l’enfant toute la technique de couleur ou permanente; c’est de la patience et une longue attente (j’approuve!). »

  • Coloration/permanente; est-ce qu’il peut y avoir des effets sur le foetus ou la femme enceinte?

Alexandra:  « Non.  Si non, les bébés auraient eu des conséquences. »

Marie-Christine:  « Le mythe des produits nocifs est basé sur d’anciennes composantes des colorations.  De nos jours, les produits sont beaucoup moins dangereux qu’il y a 30 ans.  Comme nous ne faisons pas notre coloration/permanente à chaque semaine mais plutôt au mois, c’est pas dangereux. »

Annie:  « Pour les femmes enceintes, la permanente n’adhère presque jamais; changement d’hormones.  Pour la coloration, pas de trouble; en principe.  Peu importe la couleur, ça va.  C’est plus l’odeur que certaines femmes ne supporte pas. »

  • Est-ce que les couleurs « marginales/flashent » telles que le bleu, vert, orange, etc. utilisent des produits différents plus nocifs pour nos cheveux?

Alexandra:  « Non, c’est juste des pigments.  Par contre, le décolorant qu’on fait avant est beaucoup plus nocif. »

Marie-Christine:  « Les couleurs « flash » n’on pas de composantes différentes; dépendamment de la marque utilisée. Et ne sont pas plus nocives. »

Annie:  « Toutes les couleurs artificielles (bleu, vert, etc.) n’est pas plus nocives que les autres.  Souvent, c’est fait en 2 étapes obligatoires; décoloration/coloration. Toute couleur est chimique, c’est une question de logique. »

  • Que doit-on faire pour conserver notre coloration/permanente le plus longtemps possible?

Alexandra:  « Pour garder notre couleur belle, il est préférable d’utiliser des shampoings de salon.  Ils ont un PH adapté à ce type de produit.  De plus, les salons de coiffure garantissent leur travail; seulement, si la personne utilise de bons produits.

Marie-Christine:  « La meilleure façon de garder la couleur et permanente, est assurément d’utiliser de bons produits.  Votre coiffeuse sait ce qu’il y a de mieux pour vos cheveux.  Parfois, vaut mieux dépenser quelques dollars de plus en shampoing que d’avoir à retourner faire sa couleur rapidement.

Annie:  « Pour conserver une belle couleur de coloration, shampoing couleur.  Il y a aussi, des traitements couleur; ça c’est le secret!  Pour les permanente, aucun 2 dans 1; ça fait tomber la permanentes.  Conseil:  Un shampoing à permanente ou pour des cheveux doux et bouclés ou ravive boucles.  Voilà! »

  • Que pensez-vous des colorations achetées en magasins?

Alexandra:  « Les colorations en pharmacie sont souvent plus fortes qu’en salon. Les clientes ne respectent pas toujours les instructions.  Elles l’appliquent racines, longueurs et pointes; ça fait des dépôts de couleurs. »

Marie-Christine:  « Les couleurs de pharmacie ne sont pas adaptées aux cheveux. Souvent, elles tachent le cheveux et reste pris à l’intérieur.  Le dosage est déjà fait dans la boîte et ça ne veut pas dire que cela convient à ton cheveu. »

Annie:  « Ça peut toujours faire, cela dépend de la condition de nos cheveux. Souvent, les gens sont déçus car ils pensent que le résultat sera le même que celui de la photo sur la boîte.  C’est là qui est important de se tourner vers les professionnels(les), car chaque cheveu a son pigment et porosité.  Les salons de coiffure, en principe les coloristes, ont des cours pour justement arriver à la coloration désirée.  Voir un(e) professionnel(le), c’est peut être plus coûteux qu’à la maison.  Par contre, essayer de corriger soi-même sa coloration peut engager des frais supplémentaires. Donc, votre coiffeur(euse) doit faire des miracles pour sauver vos cheveux; à vous de choisir le résultat! »

  • Les cheveux plus fins sont-ils plus enclins à s’endommager lors des colorations/permanente?

Alexandra:  « Oui, les cheveux fins s’endommagent plus vite que les gros cheveux. »

Marie-Christine:  « Les cheveux fins peuvent se fragiliser plus facilement.  Il est important d’utiliser les produits qui conviennent à votre type de cheveux. »

Annie:  « En ce qui concerne la permanente, c’est pas trop conseillée car le cheveu fin est très fragile. Après la permanente, il peut être tout simplement très sec, poreux et dévitalisé.  Pour la coloration simple c’est correct.  Toutefois, pour les mèches, il faut faire attention.  S’il y a décoloration, ça peut endommager la fibre. Parler à votre coloriste avant de faire quoi que ce soit afin que celle-ci s’assure de la condition du cheveux. »

  • Quoi faire pour maintenir une belle couleur/permanente?

Alexandra:  « Pour protéger une couleur, utiliser des shampoings conseillés par votre professionnel(le) et laver vos cheveux à l’eau tiède froide. »

Marie-Christine:  « Un entretien régulier est la meilleure façon de garder sa couleur. »

Annie:  « Maintenir votre coloration ou permanente, prendre le shampoing qui convient.  Ce dernier peut être pour coloration, hydratant, multi tons, naturel, anti-pelliculaire, permanente, etc., cela   dépend du type de vos cheveux.  Parfois, un bon petit traitement pour réhydrater; ça fait du bien aux cheveux.  Il y a des traitements en crème et sans rinçage, c’est super bon! »

  • Comment reconnaît-on un bon shampoing?

Alexandra:  « Les bons shampoings se vendent généralement en salon.  Quelques pharmacies vendent des marques professionnelles mais plus cher. »

Marie-Christine:  « Un bon shampoing sera à PH équilibré pour le cheveu, sans silicone ni autres ingrédients douteux.  Votre professionnel(le) te conseillera sur ce qu’il y a de mieux car elle connait ton cheveu.  Celui-ci peut contenir des traces de produits, couleur, etc. »

Annie:  « Le shampoing idéal n’est pas nécessairement celui qui sent bon qui sera le plus efficace. Il faut plutôt choisir selon votre type de cheveu.  Après un lavage, si vos cheveux n’ont pas une belle apparence, c’est signe que le shampoing ne convient pas. Pour les cheveux secs, utiliser un shampoing hydratant.  Il n’y en n’a pas un meilleur que l’autre.  Chaque personne a son type de cheveu, il faut savoir choisir le bon produit. »

Petits conseils de professionnelles:

Alexandra:  « Utiliser les bons produits, ne pas faire comme Isabelle Lajoie! »

Marie-Christine:  « Il faut écouter l’annonce de Panthène pour tout comprendre: « Ayez des cheveux d’APPARENCE plus saine; ça veut tout dire! »

Annie:  « Avant de vous improvisez coiffeuse maison, assurez-vous d’avoir été bien informé avant de faire un gâchis avec vos cheveux.  Les professionnels(les) sont là pour vous aider. Par exemple, j’ai eu un cas problématique à corriger en salon dernièrement.  La petite fille est arrivée, cheveux colorés kaki; cela pas été facile à corriger.  La mère m’a dit qu’elle avait fait une décoloration maison, coloration suivi d’une autre coloration pour corriger et une autre pour égaliser, tout ça dans la même journée.  Les cheveux étaient dévitalisés, poreux et vides dans les pointes.  Ça été long, mais grâce à mes compétences, j’ai réussi à sauver ses cheveux.  Avec traitement, pré-couleur, coloration, semi permanente, j’en suis venu à bout.  C’est une situation pas facile pour nous.  La mère a dû débourser $60 à la pharmacie et n’a pas réussi.  Elle aurait débourser $40 au salon et elle aurait eu la bonne tonalité de couleur.  Pensez-y avant d’improviser à la maison! »

Bref, coloration/permanente il faut bien se renseigner sur les effets pouvant être infligés à vos cheveux.  Bien que les compagnies n’utilisent pas les mêmes produits qu’il y a plusieurs années, la coloration/permanente auront des effets sur des cheveux plus fins ou plus jeunes.  C’est à vous, en tant que parent, de prendre la décision; est-ce nécessaire d’abîmer des cheveux de vos jeunes enfants?  En ce qui concerne les effets sur les femmes enceintes et leur bébé, à part les désagréments comme les odeurs, le temps d’attente ou autres, vous pouvez conserver vos goûts en matière de coloration/permanente.

Suivez les conseils de votre professionnel(le) capillaire!


Suivez-nous!